Inde / India
Inde
Population : 1 200 000 000 habitants
Devise : Roupie indienne
MOIS Très défavorable Défavorable Moyenne Favorable Très favorable
Jan Srinagar New Delhi, Darjeeling, Jaisalmer Jaipur Pune Calcutta, Hyderabad, Bombay, Madras, Agra, Goa
Fv Srinagar New Delhi, Darjeeling, Jaisalmer Bombay, Agra, Jaipur, Pune Calcutta, Hyderabad, Madras, Goa
Mar Srinagar, Darjeeling, Hyderabad Agra Calcutta, Bombay, Goa, Pune New Delhi, Jaisalmer, Madras, Jaipur
Avr Jaisalmer, Hyderabad New Delhi, Srinagar, Darjeeling, Calcutta, Agra, Jaipur Madras, Goa, Pune Bombay
Mai New Delhi, Darjeeling, Jaisalmer, Hyderabad, Madras, Agra, Jaipur Calcutta, Goa, Pune Srinagar, Bombay
Jui New Delhi, Darjeeling, Calcutta, Jaisalmer, Agra, Goa Bombay Hyderabad Srinagar
Jui Darjeeling, Calcutta, Jaisalmer, Agra New Delhi, Bombay, Madras, Jaipur, Pune Hyderabad Srinagar
Aou Darjeeling, Calcutta, Jaisalmer, Agra Bombay, Goa, Pune New Delhi, Hyderabad, Madras, Jaipur Srinagar
Sep Darjeeling, Calcutta, Jaisalmer Agra New Delhi, Hyderabad, Bombay, Madras, Jaipur, Goa, Pune Srinagar
Oct Madras Srinagar Darjeeling, Calcutta, Agra New Delhi, Bombay, Jaipur, Goa, Pune Hyderabad
Nov Srinagar, Madras Darjeeling New Delhi, Agra, Jaipur, Goa, Pune Calcutta, Jaisalmer, Hyderabad, Bombay
Dc Srinagar New Delhi, Darjeeling, Jaisalmer Madras, Jaipur Calcutta, Hyderabad, Bombay, Agra, Goa
Très favorable : Période très favorable
Favorable : Période favorable
Moyenne : Période moyennement favorable
Défavorable : Période défavorable
Très défavorable : Période très défavorable
LIEUX
SYSTéMATIQUEMENT :
Vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal à mettre à jour
Hépatite A
Enfants : dès l'âge de 1 an
EN FONCTION DES MODALITéS DU SéJOUR :
Hépatite B
Pour des séjours longs ou répétés.
Deux injections espacées d’un mois, rappel unique 6 mois plus tard.
Lorsque l'immunité doit être rapidement acquise, en cas de départ imminent, un schéma accéléré comportant trois doses rapprochées et une quatrième dose 1 an plus tard peut être utilisé chez l'adulte.
Rage
En cas de séjour prolongé, en situation d'isolement.
Enfants : dès qu'ils sont en âge de marcher.
Typhoïde
En cas de séjour prolongé ou dans des conditions d'hygiène précaires.
Enfants : à partir de l'âge de 2 ans.
Encéphalite japonaise
A partir de l'âge de 2 mois, pour les expatriés ou les personnes devant séjourner en zone rurale dans l'extrême nord du pays (détroit de Torres) pendant la période transmission (cf. Avis du Haut conseil de la santé publique du 20 septembre 2013 relatif à la recommandation pour la vaccination contre l'encéphalite japonaise).
INFOS FIèVRE JAUNE ET PALUDISME :

Fièvre jaune (2014)
Condition exigée : toute personne (à l’exception des enfants de moins de 6 mois) arrivant par voie aérienne ou maritime sans être munie d’un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est isolée pendant 6 jours au maximum : i) si elle a quitté une zone où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune moins de 6 jours avant son arrivée ; ou ii) si elle est passée en transit dans une telle zone (sauf, sous réserve de l’accord du médecin de l’aéroport, les passagers et membres de l’équipage qui, pendant toute la durée de leur transit dans un aéroport situé dans une zone où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune, sont demeurés dans les bâtiments de l’aéroport) ; ou iii) si elle arrive sur un navire ayant quitté ou touché un port situé dans une zone où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune moins de 30 jours avant son arrivée en Inde, sauf si ce navire a été désinsectisé conformément à la procédure établie par l’OMS ; ou iv) si elle arrive dans un avion qui, s’étant trouvé dans une zone où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune, n’a pas été désinsectisé conformément à la Réglementation de l’Inde pour la Navigation aérienne (Santé publique) de 1954, ou aux recommandations de l’OMS.
Les pays et zones suivants sont considérés comme présentant un risque de transmission de la fièvre jaune :
Afrique : Angola, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Kenya, Libéria, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Ouganda, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Sierra Leone, Soudan, Soudan du Sud, Tchad et Togo.
Amériques : Argentine, Bolivie (État plurinational de), Brésil, Colombie, Équateur, Guyana, Guyane française, Panama, Paraguay, Pérou, Suriname, Trinité (Trinité seulement) et Venezuela.
Note : Lorsqu’un cas de fièvre jaune est signalé dans un pays autre que ceux mentionnés ci-dessus, ce pays est considéré par le Gouvernement de l’Inde comme présentant un risque de transmission de la fièvre jaune et il est ajouté à cette liste.
Vaccination antiamarile recommandée : non
Autres conditions exigées (2014) : vaccination antipoliomyélitique par voie orale au moins 4 semaines avant le départ pour les voyageurs résidant dans des pays où la poliomyélite est endémique (Afghanistan, Nigéria, Pakistan) et dans des pays où le poliovirus circule après y avoir été importé (Éthiopie, Kenya, République arabe syrienne, Somalie).
Paludisme (2014) : le risque de paludisme existe toute l’année dans tout le pays au-dessous de 2000 m, avec au total 40 % à 50 % des cas dus à P. falciparum, les autres étant dus à P. vivax. Il n’y a aucune transmission dans certaines parties des États de Himachal Pradesh, Jammu-et-Cachemire, et Sikkim. Le risque de paludisme à falciparum est relativement plus grand dans les États du nord-est, sur les îles d’Andaman et de Nicobar, dans les États de Chhattisgarh, du Gujarat, du Jharkhand, du Karnataka (à l’exception de la ville de Bangalore), du Madhya Pradesh, du Maharasthra (à l’exception des villes de Mumbai, Nagpur, Nasik et Pune), de l’Orissa et du Bengale-Occidental (à l’exception de la ville de Calcutta).


Zone paludisme : C - Risque de paludisme à P.falciparum (forme persistante), et résistance à la chloroquine et à la sulfadoxine-pyriméthamine signalée.
Prévention des piqûres de moustiques et prise d'un médicament antipaludique à titre préventif : atovaquone-proguanil (Malarone), ou doxycycline ou méfloquine (Lariam) (choisissez le médicament en fonction des effets secondaires signalés et des contre-indications).

Source : Institut Pasteur